La pose de carrelage

Pose du carrelage 

La surface doit être bien préparée avant la pose du carrelage. Si la surface n’est pas saine, le carrelage peut être endommagé par la suite.

Pose collée : la plus courante

La pose collée est très simple. On pose les carreaux sur un mortier colle qui est adapté au support : sol, mur, bois, chape…La pose est rapide et très solide.

Pose scellée : carreaux irréguliers et de grande taille

La pose scellée est très efficace mais plus compliquée que la pose collée. Les carreaux sont scellés dans un mortier de ciment sur une dalle en graviers.

Les joints doivent être posés dans les 48h maximums qui suivent la pose du carrelage au sol. Il existe deux types de joints selon le carrelage. On réalise des joints de mortiers pour les pierres irrégulières et des joints secs pour les pierres régulières. La largeur des joints est selon les gouts mais elle doit être adaptée au carrelage. Les standards font 6mm, les fins vont de 1,5 à 3mm et les larges vont de 7 à 10 mm.

Le carrelage surélevé permet de poser du carrelage sur un plancher surélevé. Cela permet un gain de place et un accès facile. Si vous souhaitez bien poser votre carrelage, que ce soit carreaux de ciment, grès cérame, grès étiré, terre cuite ou autre, le plan de pose doit être parfaitement lisse et sain.

Il est possible d’utiliser différents plan de pose pour le carrelage. La mode est au carrelage de grandes tailles, ils s’adaptent aux pièces de grande ou petite taille. Sont particulièrement appréciés, les carrelages rectangulaires, des tailles de 10×60 cm à 40×40 cm voire plus grand, des joints fins et peu nombreux.

Les différentes poses

  • La pose droite ou « opus bande », c’est la plus classique, on aligne les carreaux ou dalles de mêmes dimensions. Avant de carreler, il faut repérer les défauts et les corriger. Lorsque le sol est prêt, il faut faire le calepinage, c’est-à-dire calculer le nombre de carreaux nécessaires, effectuer des mesures et déterminer un ordre de pose pour le carrelage. Cette opération est primordiale, elle permet de faciliter la pose du carrelage, mais surtout d’éviter les erreurs. Une fois le calepinage prêt, il faut préparer le mortier colle et le répartir sur le sol, il ne reste plus qu’à poser les carrelages.
  • Opus romain : dalles ou carreaux de différentes tailles, les joints sont décales en longueur et en largeur.
  • La pose en diagonale ou en oblique, les dalles sont posées en diagonale par rapport à l’axe de circulation dans la pièce. La pose reste la même que pour la pose droite, la différence est dans le tracé et la planification. On peut commencer la pose à partir du centre de la pièce ou à partir d’un angle.
  • Opus incertum est plutôt réservé pour l’extérieur pour les terrasses, chemins, bordures de piscine, on installe des carreaux ou pierres irrégulières, non calibrées et de dimensions différentes. Les joints sont assez visibles.
  • La pose en damier est une pose droite ou oblique avec des carreaux alternant entre 2 couleurs ou davantage.
  • La pose en chevron. Le chevron est un motif décoratif en forme de V. Cela donne un rendu en zigzag.
  • La pose avec cabochons. Les cabochons sont de petites pierres fines et polies. Colorées et placées de façon régulière sur un carrelage, elles lui apportent rythme et originalité.
  • La pose tapis, elle permet de délimiter l’espace. Elle permet de créer un motif de tapis en jouant avec les couleurs et la disposition des carrelages.
  • La pose avec frise, autre élément décoratif peut être intégré au plan de pose du carrelage.
  • La pose à joints en croix, les joints entre deux carreaux sont une fois horizontaux, une fois verticaux, cela forment des croix.
  • La pose à joints contrariés est une pose droite mais avec une variante : les joints sont décalés.

La mosaïque

La mosaïque est un assemblage de petits fragments multicolores appelés tesselles. On utilise de la céramique, du marbre, de la pate de verre, du verre, de la roche calcaire ou des émaux. On juxtapose les fragments pour faire un dessin et on les lie avec du ciment. L’aspect peut être mat ou brillant. Le style Zellige est des mosaïques géométriques de terre cuite émaillée inspirée du monde arabe.

La mosaïque se trouve sous différentes formes, la pose est différente.

  • Le carreau à l’unité est la pose la plus difficile, les carreaux sont assembler un à un pour faire un dessin. On utilise de la colle ciment.
  • Les carreaux sur filet sont des carreaux pré collés, le motif est déjà fait. On le pose comme du carrelage.
  • Le rouleau, la pose est identique à celle d’un sol pvc.

Pour la pose au sol, il faut mettre un adjuvant hydrofuge avec le ciment colle pour que les joints soient étanches. Il faut commencer par le centre et finir par les bordures pour réalise un motif. La mosaïque est adaptée aux pièces d’eau comme la salle de bain, les WC. Elle résiste à l’usure aux taches et à l’humidité et est facile d’entretien.

Le prix varie de 10 à 60€ le m². La mosaïque peut s’adapter à l’extérieur avec des matériaux différents.

L’entretien du carrelage

L’entretien se fait d’après le types de carrelage que vous avez, il s fait le plus souvent avec de l’eau et du savon pour les grès, la faïence et la mosaïque. Pour les tomettes et la terre cuite, il faut appliquer un traitement hydrofuge et anti taches, il ne faut pas utiliser de détergent. Il faut également nettoyer les joints, les repeindre ou les refaire pour avoir une bonne étanchéité.

Le carrelage peut être décapé lorsque le carrelage est en mauvais état. Le décapage chimique permet d’enlever les salissures, graisses et traces de vernis, cire et peinture. Ne pas surdosez sous peine d’abimer le carrelage. Le décapage à la lessive enlève les traces de salissures, graisse et cire. Le décapage à la vapeur décolle les graisses et les salissures.

Un carreau peut être remplacé à condition d’en avoir de rechange. Il faut enlever le carreau cassé en retirant le joint autour sans abimer les autres carreaux. Casser le carreau endommagé avec un burin, ramasser les morceaux et gratter la colle. Mettre le mortier colle, placer le carreau et faire le joint une fois le séchage terminé.

Le carrelage peut être peint afin d’éviter de gros travaux. On le nettoie avec un détergent, puis on le dégraisse avec de l’acétone. Laissez sécher une journée.

On applique une sous couche spéciale au pinceau ou au rouleau. 2 jours plus tard, vous pouvez appliquer la peinture. On conseille de repeindre son carrelage mural.

//]]>