STARZ sur FireStick – Guide d’installation pour 2023
3 janvier 2023
Problèmes d’écran d’ordinateur, que faire?
31 janvier 2023

Comment créer une entreprise à l’internationale?

La majorité des entrepreneurs qui ont ce projet partent du principe que c’est simple, peu coûteux, et surtout ne se rendent pas compte qu’ouvrir une société à l’étranger tout en restant résident en France a des implications fiscales importantes. Ainsi, chaque année, de nombreuses demandes de conseil arrivent de la même manière, liées à la résolution de problèmes de sociétés constituées à l’étranger de façon un peu expéditive, c’est-à-dire sans avoir préalablement planifié correctement l’investissement, y compris d’un point de vue fiscal. Les contrôles fiscaux liées à l’hypothèse d’une « évasion fiscale » des sociétés sont en constante augmentation. C’est pourquoi, aujourd’hui, il peut être périlleux d’ouvrir une société à l’étranger sans comprendre au préalable les problèmes fiscaux auxquels vous devez faire face.

Les cas ne sont pas rares aujourd’hui où des entrepreneurs, dans l’intention d’échapper à la fiscalité nationale, ouvrent leur société à l’étranger, en utilisant éventuellement des services permettant l’ouverture en ligne, et se retrouvent ensuite avec des conséquences fiscales désagréables qui finissent par être préjudiciables pour eux-mêmes, les éventuels investisseurs et la société.

L’ouverture d’une société à l’étranger est une opération parfaitement légale, cependant, pour éviter les problèmes fiscaux, il est nécessaire de suivre une procédure qui demande certes du temps, une planification adéquate mais surtout un investissement en capital financier mais surtout en « capital humain ». Vous pouvez en savoir plus sur ce site.

//]]>